J’ai découvert que la « plagioencéphalie » était une préoccupation importante pour les parents au travers d’échanges avec mes clients. Mes 3 accouchements ont été faciles et mes 2 bébés étaient ultra toniques, bougeaient tout le temps, étaient souvent portés et dormaient peu (#parentsfatigués). Ils avaient en résumé peu de chance de développer cette pathologie car leur tête comme le reste de leur corps ne restait jamais en place 😅

Je sais que c’est une préoccupation pour de nombreux parents et pour faire le point, j’ai invité Laurence Weiss Wilthien qui est kinésithérapeuthe et spécialisée dans la prise en charge périnatale dans la jolie région de l’Alsace.

Laurence, pour commencer, pouvez-vous indiquer aux parents comment ils peuvent détecter si leur bébé a la « tête plate » ?

Pour ce qui est de détecter la plagio, mieux vaut évidemment s’adresser à un professionnel de santé (pédiatre, kiné spécialisé, ostéopathe spécialisé également, etc) mais l’on peut déjà se faire une petite idée en tant que parents en mettant en oeuvre les points suivants :

  • Observer la symétrie de la boîte crânienne en vue supérieure (enfant couché sur le dos, on regarde son crâne vue supérieure).
  • Vérifier la symétrie du visage du petit, la forme globale de son crâne,
  • Etre attentif au fait que l’enfant puisse avoir un « côté préférentiel » lorsqu’il pose-tourne sa tête.

Un spécialiste observerait encore ses hanches, ses pieds, son cou, son tonus général, palperait les sutures du crâne, les muscles SCOM etc.

On entend souvent que finalement la tête plate, ce n’est pas grand chose et que ça passe avec le temps, est-ce vrai ?

Il est important de savoir que la déformation ne disparaîtra pas avec le temps. Nous entendons encore parfois un discours médical rassurant pour les parents affirmant que la croissance crânienne permettra de réduire / corriger ces déformations et asymétries mais cela ne s’arrange en réalité que très rarement. La fenêtre optimale pour agir sur une plagio est à l’âge de 3 à 6 mois. Au delà d’un an cela s’avérera alors très difficile.
Les conséquences de la plagio ne sont pas qu’esthétiques* il est donc très important de consulter afin d’y remédier, d’en prendre la mesure, voire même de préconiser le port d’un casque dans certains cas.

Et d’où vient cette déformation ?

Cette déformation du crâne est très rarement non positionnelle. Elle est principalement due à une position en décubitus dorsal (sur le dos) assez exclusive ou encore à un déséquilibre tissulaire au niveau du crâne (suite à un accouchement difficile par exemple). La déformation du crâne se fait alors comme sur un abricot bien mûr qui se forme et se déforme au gré de ses positions.

Et en prévention, quels conseils pouvez-vous donner aux parents ?

  • Le tout premier évidemment jouer avec bébé sur un tapis d’éveil ! Dès ses 15 jours de vie cela est déjà possible et même très encouragé ! Sur le principe de la motricité libre, lui déposer un ou deux jouets autour de lui afin d’éveiller sa curiosité et lui faire tourner ainsi la tête à droite / à gauche ou encore l’y mettre sur le ventre (qq minutes par jour suffisent) cela renforcera les muscles cervicaux et dorsaux de bébé. Ces « exercices » réduiront alors également le temps passé par bébé en appui occipital (sur l’arrière du crâne) ce qui est indispensable pour prévenir d’une plagio ou encore la traiter
  • Placer les mobiles au pied de bébé et non au dessus de sa tête,
  • Eviter les arches d’éveil au dessus de sa tête ce qui fixerait alors son regard dessus, bébé ne chercherait alors pas à tourner sa tête
  • Après chaque change par exemple le mettre qq secondes / minutes à plat ventre
  • Utiliser au besoin d’un coussin de latéralisation afin que bébé dorme également sur le côté, alterner gauche / droite mais à n’utiliser que sur surveillance lors des siestes par exemple
  • Si bébé dort dans un lit de cododo à côté de ses parents, alterner sa position tête en haut puis en bas (car il aura tendance à tourner sa tête du côté du lit des parents…)
  • Diminuer le temps passé en appui occipital dans siège auto, couffin, transat etc
  • Eviter les matelas à mémoire de forme ou trop enveloppants, les cale-bébé, les coussins anti tête plate …

Et associer évidement tout cela à un traitement en thérapie manuelle chez un spécialiste ☺️

*Il semble ne pas y avoir de vrai consensus à ce sujet car les études divergent, mais la plagio-encéphalie, au delà des conséquences esthétiques et donc éventuellement psychologiques liées pourrait dans certains cas freiner un développement moteur optimal ou encore favoriser certains problèmes oculaires ou troubles ORL (otites).

Merci à Laurence Weiss Wilthien pour ces précieuses informations, j’espère qu’elle vous seront utiles !

Pin It on Pinterest

Share This

Oh, quel chouette article !

Partagez le avec vos amis

Livraison (rapide) offerte en France métropolitaine à partir de 200€
Livraison rapide offerte en France à partir de 200€