@maman_cesa et bébé Gabi, totalement connectés ♥♥♥

L’essentiel – nous le savons bien – de ce que nous avons à offrir à nos enfants ne réside pas dans la liste de naissance, aussi plaisante soit-elle !

Le maternage et la parentalité proximale nous invitent d’ailleurs à cet essentiel : du contact, de la présence, de la proximité, des regards, des mots doux, bref, de l’amour

Notre mode de vie et notre société nous encouragent à passer beaucoup de temps au travail (congé maternité de 2,5 mois, congé parental peu avantageux et possibilités de concilier vie personnelle/vie professionnelle pas toujours aisée en entreprise). De fait, à moins d’être parent au foyer (1 femme sur 5 en 2011, gageons que les hommes ne doivent pas faire gonfler énormément ce taux), passées les premières semaines ou premiers mois de fusion, nos enfants passent beaucoup de temps en dehors de leur cercle familial (crèche, nounou, école…). 

Le temps des retrouvailles est alors particulièrement précieux : pour eux et pour nous.

@Lalottes et bébé Nassim les yeux dans les yeux ♥♥♥

Nous avons parfois le sentiment, en tant que parents, de passer à côté de ces moments, de ne pas en profiter pleinement. Quand nous sommes enfin physiquement proches de nos précieux après une longue journée ou une longue semaine de travail notre cerveau d’adulte a parfois du mal à déconnecter. Nos pensées, que l’on voudrait dédiées à l’instant partagé, nous emmènent au projet pro en cours, à la to-do du lendemain ou encore aux tâches récurrentes du repas à préparer ou du linge à ranger. Peu importe que notre travail soit passionnant ou pas, ce qui nous occupe l’esprit n’est pas nécessairement plaisant ou déplaisant, mais cela nous empêche d’être pleinement dans l’instant présent et donc véritablement connectés à nos enfants.

Si tout le monde s’arrache notre attention (c’est bien elle que cherchent à capter les différentes images et écrans qui m’entourent, smartphone en tête) c’est qu’elle est drôlement précieuse et que c’est une raison de plus pour décider vraiment de la sphère de ma vie à laquelle je souhaite l’accorder en priorité. En l’occurrence à ma famille. 

C’est aussi en étant pleinement présent que je peux véritablement me connecter à l’autre et partager un moment pour de vrai. 

Etre attentif à ses enfants et en “prendre soin”, cela se traduit par une multitudes de petites et grandes actions et de petites et grandes pensées dirigées vers nos enfants et leur bien-être. Prendre un moment sur sa journée de travail pour le rdv chez le pédiatre, envoyer un sms aux plus grands ou laisser un petit dessin sur l’oreiller des plus petits, prendre du temps pour réfléchir au cadeau d’anniversaire qui fera vraiment plaisir, observer les évolutions de l’enfant pour lui proposer de nouvelles activités, l’accompagner chez un copain, lui lire une histoire, changer sa couche, lui faire la surprise d’avoir rangé et réaménagé sa chambre et aussi –  simplement – jouer avec lui.

Dans leurs yeux d’enfants, ce qui compte le plus – une fois leurs besoins primaires satisfaits – c’est ce moment tout simple où l’on s’assoit avec eux, à leur hauteur, prêt à entrer dans leur univers. 

Comment accorder à ces instants l’importance qu’ils méritent, comment se concentrer précisément sur cet instant ? Je trouve que ce n’est pas si élémentaire que ça et que justement, c’est dans ces moments de partage simple qu’il est urgent d’être pleinement présent et que l’on est souvent parasités et donc dérangés :

  • par des pensées : ce qu’il me reste à faire, cette conversation désagréable que j’ai eu au boulot, ou au contraire, l’excitation de ce super projet qui se concrétise cette semaine ou encore le repas à préparer, le lave-vaisselle à vider etc etc etc…
  • Par notre environnement : le bazar devant mes yeux qu’il faudrait ranger, cette notification sur mon téléphone, ce nez qui coule et qu’il faudrait moucher…

Pour être présent dans ces moments-là, mes recherches m’ont montré que l’on peut utiliser tous les outils efficaces qu’on a à notre disposition pour se concentrer dans d’autres sphères de notre vie. Pleine conscience, neurosciences, gestion des émotions…

Souad et son bébé écolo ♥ à retrouver sur son compte Instagram et son chouette blog 

Tout ce qui est utile à notre développement personnel, l’est pour la relation que l’on construit avec nos enfants et impacte directement notre capacité à profiter de l’instant avec eux :

  • Décider de focaliser son attention : c’est bien ça qui est compliqué, me direz-vous ! Et pourtant, cela se décide. C’est ce que l’on fait spontanément lorsque l’on entreprend quelque chose de critique ou dangereux ou qui nécessite toute notre attention : parler devant une assemblée, enlever une écharde à un enfant, parcourir Paris en Vélib, repérer tous les objets de couleur rouge de la pièce. Pour obtenir de notre cerveau qu’il se concentre sur les objets rouge, on lui envoie le message : cherche les objets rouges. De la même manière, poser une intention claire et accessible sur ce que l’on souhaite obtenir est le meilleur moyen d’obtenir l’adhésion de notre cerveau et d’y parvenir : je souhaite passer 10 minutes ce soir à jouer aux voitures avec ma fille en étant pleinement concentré-e.
  • Observer les pensées qui traversent notre esprit et décider de ne pas les suivre ou de ne pas céder à l’action à laquelle elles nous encouragent (oui, ce linge peut attendre).
  • Visualiser et accueillir les émotions lorsqu’elles nous arrivent. Les chasser ne fonctionne pas, les reconnaître et les accepter est le meilleur moyen de les dépasser par la suite.
  • Développer notre capacité à faire les choses en pleine conscience : on s’entraîne sur une activité qui nous mobilise physiquement : prendre une douche, déguster un aliment, faire un exercice physique. C’est plus facile de se concentrer sur nos sensations par exemple lors d’un effort physique comme une séance de running : mon souffle, la douleur dans mes jambes, l’air dans ma poitrine, la fatigue ou encore l’euphorie etc…

La pleine conscience diminue notre stress et notre anxiété, et développe notre aptitude à gérer nos émotions tout comme notre empathie, autant de compétences utiles pour le sujet qui nous intéresse ici.

  • Observer nos enfants : ils sont nos meilleurs guides pour savoir profiter de l’instant : on aimerait bien parfois qu’ils se préoccupent de ce qu’ils ont à faire + tard (!), mais ils sont vraiment câblés pour profiter de leur vie à l’instant où elle se déroule. Observons les jouer, se promener en étant attentif à chaque détail, oublier tout ce qui les entoure et ré-apprenons cette capacité que nous avons perdue. Notre cerveau d’adulte est entraîné pour faire des bilans, ressasser ou alors planifier, prévoir mais pas pour profiter.
  • Soigner notre environnement, comme lorsque l’on a besoin de se concentrer pour effectuer une tâche complexe : on enlève les notifications du téléphone, on prépare notre environnement de jeu/d’activités pour qu’il soit le plus agréable et on fait en sorte d’être confortablement installé.
  • Choisir une activité qui rassemble dans le plaisir et la joie le duo parent/enfant : si jouer aux légos vous rebute, choisissez les cubes, la lecture, les poupées, les jeux de société. On peut aussi être créatif et créer de vrais rituels ludiques en famille :
      • Jouer à cache-cache dans la maison tous ensemble le dimanche soir
      • S’accorder 5 ou 10 minutes de chahut intense (idéal pour se défouler en rigolant)
      • Faire disparaître un objet sur la table en fin de repas pendant que tout le monde ferme les yeux… et deviner l’objet qui a disparu.
      • Faire du toboggan ou de la balançoire au parc.
      • Préparer un petit spectacle pour une fête de famille.


Lilou et son mini-mini pour des retrouvailles pleines de ♥♥♥

J’espère que ces quelques pistes vous plairont et vous inspireront peut-être de nouvelles pratiques de jeu et un sentiment de présence et d’attention complètes dans les moments partagés avec vos enfants. Comme le dit joliment Clotilde Dussoulier, « l’instant présent, c’est tout ce que l’on a ». Pour aller plus loin, une petite sélection de lectures ou de podcast qui m’ont aidé à rédiger cet article se trouve au bas de l’article :

Pin It on Pinterest

Share This

Oh, quel chouette article !

Partagez le avec vos amis

Livraison (rapide) offerte en France métropolitaine à partir de 200€
Livraison rapide offerte en France à partir de 200€